Les mutations sur le gène de la myostatine conduit à une hypermusculation du whippet qui s'accompagne de sérieux problèmes de santé. Il est important de dépister cette tare génétique! Certains pays exigent déjà la réalisation de ce test, avant la saillie, pour un étalon étranger....

 

La myostatine est une protéine qui contrôle le développement musculaire. Cette protéine est codée par deux gènes.

Si les deux gènes sont altérés, il n’existe plus de régulation du développement de la musculature, les individus atteints présentent une hypertrophie des muscles qui s’accompagne de problèmes de santé notamment au niveau cardiaque. Cette pathologie peut atteindre toutes les espèces. Bien que rare, elle est présente chez l’homme, chez les rongeurs….

MYOSTATINE HOMME

Homme atteint d'une mutation sur les deux gènes de la myostatine

 

Chez les bovins elle est même recherchée car conduisant à une masse musculaire énorme !..donc « rentable ».

 MYOSTATINE 4

Boeuf primé!!...atteint d'une double mutation sur la myostatine

Au niveau canin, cette maladie génétique a été observée dans différentes espèces comme chez les amstaffs. Chez les lévriers, seuls les whippets sont atteints. Le greyhound est indemne malgré la filiation qui existe entre ces deux coursiers. Il parait donc probable, que cette mutation soit apparue tardivement quand la race des whippets est apparue. Il faut noter que les altérations du gène observées chez le whippet sont différentes de celles rencontrées dans d’autres espèces (homme, bovins, autres espèces canines…). Quand le lévrier est atteint on parle de « whippet bully ».

MYOSTATINE 5

American Staffordshire Terrier porteur de deux gènes de la myostatine mutés

Quand seul l’un des gènes est altéré, le chien est dit «  porteurs sain ». La morphologie du whippet n’est pas affectée comme chez les individus malades mais la musculature est néanmoins plus importante que chez un sujet indemne de mutation. Ces porteurs sains ne présentent pas de problèmes de santé particuliers. Du fait d’une masse musculaire plus conséquente, les porteurs sains développent des capacités au travail remarquables et finissent bien souvent sur les podiums lors des compétitions sportives. Bon nombre d’entre eux sont champions et donc recherchés comme lices ou étalons… ce qui a pour conséquence de favoriser la propagation dans le cheptel du gène altéré ; propagation qui passe inaperçue jusqu’au moment où deux individus porteurs sains vont être accouplés. Dans la portée, on aura 25% des chiots sains, 50% des chiots porteurs sains et 25% de malades donc de morphologie « bully ».

 MYOSTATINE 1

Whippet Bully : les deux gènes de la myostatine sont altérés

Quand est-il de cette mutation chez le whippet ? En fait, seule une étude américaine, concernant les whippets impliqués dans les ENC, datant de 2007 fait un état des lieux. Les auteurs classent les whippets selon leurs résultats en racing. La classe A correspond aux coursiers les plus rapides… la D celles où les lévriers arborent les moins bons chronomètres.

Classe de performance

des meilleurs « A » au moins Bons « D »

Sain

deux gènes intacts

Porteur sain

un gène altéré

Malade

deux gènes altérés

« bully »

A 57% 38,1% 0.05%
B 85.7% 14.3% 0%
C 100% 0% 0%
D 94.5% 5.5% 0%

Il y a donc une corrélation entre les performances sportives et le portage d’un gène altéré. Bien que les chiffres soient suffisamment éloquents, il convient de noter que cette étude ne porte que sur une centaine de whippets. Qu’à ce jour aucune autre statistique fiable n’a été publiée sur le sujet. Les lévriers impliqués dans la PVL n’ont fait l’objet d’aucune étude scientifique répertoriée.

COMPARAISON

Comparaison de la musculature des whippets sains (à gauche : non muté: +/+) porteurs sains (au centre: un gène altéré : mh/+) et doublement muté "bully whippet (à droite; mh/mh)

Le « whippet bully » ne se limite pas qu’aux USA, car tous les clubs de race, notamment en Europe, et y compris la France, ont noté l’apparition de tel phénotype dans leur cheptel sans que ces individus malades soient issus de whippets américains. Un club allemand a noté la présence d’un whippet français dans le pedigree de plusieurs sujets malades …mais aucune qu’une analyse scientifique n’a été menee pour confirmer l’implication de ce lévrier dans l’apparition de cette tare génétique en Europe.

Le fait que les performances sportives seraient corrélées au statut de porteurs sains pose un véritable problème. En effet, si la sélection se base sur les résultats obtenus par les géniteurs, il y a de grands risques d’une propagation rapide à l’ensemble du cheptel impliqué dans le travail. A ceci s’ajoute le fait que les whippets bully sont facilement identifiables dans une portée et qu’ils peuvent être « éliminés » pour ne pas que le portage des parents soit connu.

Il convient donc de faire un état des lieux du cheptel français. En ce sens, le Club Français du Whippet s’est associé au laboratoire LABOKLIN pour la mise en œuvre du test de dépistage. Les adhérents du CFW paieront le test 55 euros, les non adhérents 67.5€. Ce montant englobe l’analyse et la certification vétérinaire.

Pour chaque résultat (certification vétérinaire) du test de la myostatine transmis au CFW, celui-ci remboursera 30€ à ses adhérents et 21€50 aux non adhérents. Ces résultats seront utilisés pour établir des statistiques, le club de race s’engageant à ne jamais divulguer l’identité du propriétaire ou du whippet.

Au total le test reviendra à 25€ pour un adhérent et à 45€ pour un non-adhérent ceci pour une période initiale de 3 ans.

La liste des lévriers sains, c’est-à-dire indemne de toutes mutations, sera affichée sur le site et toutes les publications du club du whippet y compris les lévriers pour lesquels le test a été réalisé avant l’établissement de ce protocole. L’objectif étant de mettre en avant les géniteurs sains et non pas de mettre au banc des accusés les lévriers porteurs sains ou malades.

Chaque éleveur, chaque propriétaire aura à cœur de faire tester son ou ses coursiers :

-          Pour l’intérêt de la race afin d’éviter la propagation d’une tare génétique

-          Pour que leurs whippets soient utilisés sans risque dans une politique d’élevage

-          Pour faire taire les rumeurs, nationales ou internationales, qui entachent la réputation de certains lévriers.

La procédure pour effectuer le test est la suivante :

1) Adresser une demande de kit pour analyse génétique au laboratoire LABOKLIN.

LABOKLIN France
37, rue Mittelhauser
67 630 Lauterbourg
Téléphone : 0967328580
Fax: 0388094382
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

         

2) Lors d’une visite chez votre vétérinaire demandait lui d’effectuer prélèvement et de remplir le formulaire ci-joint : demande d'Analyse  8220 Mutation du gène de la myostatine (hypertrophie musculaire, bully whippet). En joignant au prélèvement l’attestation de membre du CFW au laboratoire LABOKLIN France le tarif préférentiel vous sera aussitôt accordé.

3)  Quand vous recevez le certificat vétérinaire de la détection de la mutation sur la myostatine, vous l’adressez au CFW (62, rue d’Anjou 35370 Argentré du Plessis ou par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) qui vous remboursera aussitôt une partie du montant et qui, si votre whippet est indemne de mutation, l’affichera sur son site et ses publications.

 76897

Whippet doublement muté

Références biobliographiques:

Gross muscle hypertrophy in whippet dogs is caused by a mutation in the myostatin gene.

Shelton GD, Engvall E.Neuromuscul Disord. 2007 Oct;17(9-10):721-2.

A mutation in the myostatin gene increases muscle mass and enhances racing performance in heterozygote dogs.

Mosher DS, Quignon P, Bustamante CD, Sutter NB, Mellersh CS, Parker HG, Ostrander EA.

PLoS Genet. 2007 May 25;3(5)

Genetics: run, whippet, run.

Shadan S.Nature. 2007 May 17;447(7142):275.

 
Designed with by jakubskowronski.com